Site Loader

Les dégâts des eaux figurent parmi les sinistres les plus courants au sein des habitations. Fort heureusement, des assurances dédiées existent pour couvrir de tels incidents. Selon les termes de votre contrat, divers dommages pourront être pris en charge. Cet article vous explique ce qu’englobe précisément un dégât des eaux et comment votre assurance peut vous protéger en cas de sinistre. 

Qu’est-ce qu’un dégât des eaux ?

Un dégât des eaux peut être causé par une fuite dans les canalisations, les tuyaux ou même les appareils sanitaires, une inondation, une machine qui fuit et ainsi de suite. Si vous avez besoin des informations supplémentaires sur ce sujet, vous pouvez voir ici. Vous ne devez pas confondre avec l’inondation généralement causée par une catastrophe naturelle ou une tempête. Dans ces conditions précises, c’est la garantie catastrophe naturelle qui entre en jeux, en cas d’arrêté ministériel. 

Lire également : Qu'est-ce qu'un service épaviste gratuit dans le 77 : guide complet

Que couvre l’assurance habitation en matière de dégât des eaux ?

Avant de faire appel à votre assurance habitation en cas de sinistre lié à un dégât des eaux, il est impératif de bien comprendre les termes de votre contrat. Commencez par identifier les situations précises couvertes par votre assurance. Puis, informez-vous sur les diverses formules d’assurance habitation disponibles, en pesant soigneusement leurs avantages et leurs limites. Finalement, sélectionnez la police d’assurance qui répond le mieux à vos besoins spécifiques.

Votre contrat d’assurance devrait clairement définir les circonstances dans lesquelles la garantie pour dégât des eaux est applicable. Cette garantie prend généralement en charge les dégâts occasionnés par l’eau ou tout autre liquide au sein de la propriété assurée et est incluse dans la plupart des polices d’assurance multirisque habitation. Cependant, il est crucial de noter que certains risques liés à l’eau peuvent ne pas être couverts par toutes les assurances. Il est donc important de lire attentivement votre contrat pour comprendre l’étendue de votre couverture. Voici donc les risques couverts par une assurance habitation en cas de dégât des eaux :

Dans le meme genre : Adénome prostatique : Solutions, risques et précautions pour les hommes de 50 ans et plus

  • Des infiltrations,
  • Des débordements,
  • Des fuites d’eau,
  • Des ruptures de canalisations,
  • Des engorgements…

Quelle mesure prendre en cas de dégât des eaux ?

Trouver l’origine du sinistre

En cas de sinistre d’origine interne, tel qu’une inondation majeure, il est crucial de réagir rapidement en coupant l’arrivée d’eau pour éviter d’aggraver la situation. Il est également conseillé de couper l’électricité pour des raisons de sécurité. Si le sinistre a une origine externe, il est important d’informer immédiatement les occupants du logement d’où provient le dégât. Ensuite, procédez à la rédaction d’un constat amiable ensemble, qui servira à documenter l’incident et facilitera la gestion du sinistre par les assurances concernées. 

Tenir au courant l’assureur

Déclarez le sinistre à votre assureur dans les cinq jours ouvrés suivant sa découverte, en respectant les modalités indiquées dans votre contrat, généralement par courrier recommandé. 

Conserver les preuves 

Documentez les dommages avec des photos et gardez les biens endommagés jusqu’à l’évaluation de l’expert de l’assurance. Si vous êtes locataire, informez le propriétaire, et dans le cas d’un appartement en copropriété, alertez le syndic ou le gestionnaire.  

Nettoyer et assécher

Avec l’accord de votre assurance, entamez les opérations de nettoyage et d’assèchement des zones affectées. Il est conseillé de favoriser un séchage naturel, par exemple en aérant les espaces, et d’éviter l’utilisation de chauffage intensif qui pourrait causer des chocs thermiques et potentiellement aggraver les dommages.